Sermon sur Ephésiens 5, 15-21

Sermon sur Ephésiens 5, 15-21

Prenez donc garde à vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des personnes sages ; Rachetez le temps ; car les jours sont mauvais. C‚est pourquoi ne soyez pas sans prudence, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. Ne vous enivrez point de vin, qui mène au dérèglement ; mais soyez remplis de l’Esprit ; Entretenez-vous ensemble par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, chantant et psalmodiant de votre cœur au Seigneur; Rendez grâces toujours pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Dieu.

«Loué soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes, par Christ ! » (Eph. 1, 3).

Bien aimés dans le Seigneur !

A Éphèse, une grande ville et un important carrefour commercial, les chrétiens vivaient au milieu d’une activité trépidante.

Dans leur ville on trouvait non seulement le temple de l’idole Diane (Luc raconte les cris fanatiques de la foule : « Grande est la Diane des Éphésiens ! » Actes 19, 28), mais aussi les mystérieuses doctrines de la « gnose » (une déformation mystique de la foi chrétienne).

La petite communauté chrétienne était cernée par l’idolâtrie et la fausse doctrine.

Tout comme de nos jours il y avait à l’époque grand danger pour la foi.

Lors de son départ, l’apôtre Paul a alerté les anciens de la paroisse (Actes 20), il a fait parvenir des mots d’encouragement à leur pasteur Timothée ainsi qu’à toute la paroisse dans sa lettre : « Au reste, mes frères, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute puissante. Revêtez-vous de toute l’armure de Dieu, afin que vous puissiez tenir ferme contre les artifices du diable. » (Eph. 6, 10. 11).

Dans notre passage, Paul exhorte les chrétiens à faire particulièrement attention à la façon de mener leur vie – au milieu des non-croyants pour qui la Parole de Dieu, Jésus et la volonté de Dieu ne signifient rien.

Il écrit : « Rachetez le temps ! » cela signifie « Mettez le temps à profit ! » comme un marchand qui n’abandonne pas, même dans les mauvais moments, mais qui cherche les moyens appropriés pour survivre.

Ils doivent toujours être conscients que « ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à combattre » (Eph. 6, 12), nous chrétiens, mais contre un ennemi invisible et très sournois, Satan et ses partisans.

Il règne dans les « ténèbres de ce monde » (Eph. 6, 12), précisément dans le péché et par le péché, dans l’incrédulité et par l’incrédulité.

Et l’apôtre rappelle : « Vous étiez autrefois ténèbres, mais à présent vous êtes lumière dans le Seigneur ; marchez comme des enfants de lumière ! … Examinez ce qui est agréable au Seigneur. » (Eph. 5, 8. 10).

Cette exhortation générale est maintenant davantage développée dans l’épître et par ces paroles : « Prenez donc garde à vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des personnes sages. »

Ne menez pas votre vie comme des insensés, mais comme des personnes sages.

1. Comprenez quelle est la volonté du Seigneur !

2. Soyez remplis de l’Esprit Saint !

~~~~~~~~~

1. Comprenez quelle est la volonté du Seigneur !

Dans sa Parole, le Seigneur Dieu enseigne par l’Apôtre Paul comment chaque chrétien, tant qu’il vit sur la terre, est attaqué par le péché et est bien loin d’être parfait ; nous lisons : « Frères, pour moi, je ne me persuade pas d’avoir saisi le prix. Mais je fais une chose : oubliant ce qui est derrière moi, et m’avançant vers ce qui est devant, je cours avec ardeur vers le but, pour le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. » (Phil. 3, 13 et suiv.)

« Le prix » ou le précieux trésor c’est que nous pouvons être des enfants de Dieu par la foi en notre Seigneur Jésus, c’est que Dieu le Seigneur déploie le manteau du pardon sur tous les péchés de celui qui accepte pour lui-même le sacrifice de Jésus-Christ.

Le Seigneur exhorte ses chrétiens pour qu’ils conservent ce prix , ce précieux trésor, pour qu’ils ne le quittent pas des yeux, pour qu’ils ne le perdent jamais – car le diable ne se repose jamais.

« Veillez donc avec soin à la façon dont vous conduisez votre vie : que ce ne soit pas comme des insensés, mais comme des sages. »

Un chrétien, un enfant racheté de Dieu, un héritier de la vie éternelle, un citoyen du royaume des cieux, doit contrôler le cheminement de sa vie, ses faits et ses omissions.

Il doit faire bien attention et comprendre quelle est la volonté du Seigneur.

Satan ne se repose jamais.

Le Seigneur Dieu nous exhorte: « Mon fils, donne-moi ton cœur » (Prov. 23, 26) ; le diable cherche également à acquérir ton cœur : il suscite l’attrait du péché et réveille en toi le désir. Il veut empoisonner ton imagination, tes aspirations et ton vouloir.

Agir et penser contrairement aux commandements et à la volonté de Dieu – c’est à cela qu’il cherche à te séduire !

Il te montre ce qui appartient à autrui et murmure : Prends, l’occasion est favorable  !

Mais ton Dieu et Seigneur dit : « Tu ne convoiteras pas… ! »

Le diable te fait regarder les autres avec mépris, tirer parti de leurs erreurs et de leurs faiblesses car toi, avec tes capacités, tu te considères bien meilleur!

Ton Dieu veut que tu mènes ta vie avec chasteté et maîtrise de soi, et que, dans le mariage, tu aimes et respectes ton conjoint.

Satan pense que tu pourrais en tout confiance vivre librement avec un partenaire sans être marié, ce serait normal de nos jours.

Il s’allie avec votre ancien Adam pour exploiter sa nonchalance et sa fainéantise et t’empêcher de venir entendre assidûment la Parole de Dieu.

Ton Dieu et Seigneur exige : Tu ne mépriseras pas ma prédication et ma Parole en les négligeant, mais tu les écouteras et étudieras volontiers.

La Parole de Dieu dit : « Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, pour lui obéir en ses convoitises ; ne livrez point vos membres au péché, pour être des armes d’injustice ; mais donnez-vous à Dieu, comme de morts étant devenus vivants, et consacrez vos membres à Dieu, pour être des instruments de justice. » (Rom. 6, 12. 13).

Nos membres sont des armes : les yeux, les oreilles, les mains, les pieds – bref tous les membres.

Le diable ne doit parvenir à prendre possession de ces armes !

Mais comme le méchant ennemi veut utiliser nos membres selon sa volonté pour ses objectifs maléfiques, Dieu nous exhorte : « Prenez donc garde à vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des personnes sages ; rachetez le temps ; car les jours sont mauvais. C‚est pourquoi ne soyez pas sans prudence, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. »

Que par la Parole de Dieu votre attention soit plus soutenue  !

« Ne vous conformez point au présent siècle, mais soyez transformés par le renouvellement de votre esprit, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait .» (Rom. 12, 2).

Dans ta vie quotidienne, fais en sorte qu’on constate que tu es un chrétien ; que tes faits et gestes montrent que tu mènes ta vie à la lumière de la Parole de ton Dieu.

« Ne prenez aucune part aux œuvres stériles des ténèbres, mais dénoncez-les plutôt.» (Eph. 5, 11).

Dieu veut que ses chrétiens s’écartent clairement des agissements du diable, une très nette séparation entre les citoyens de son royaume et de celui du royaume de Satan : « Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. Ils ont l’intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’endurcissement de leur cœur. » (Eph. 4, 17. 18).

Que devons-nous faire ? Devons-nous nous retirer de la vie publique et vivre en solitaire ?

Non, le diable t’agressera quand même !

Dieu nous montre un autre chemin : « Rachetez le temps ! »

Les enfants de Dieu évaluent le temps au moyen de la Parole de Dieu.

Ils reconnaissent, oui cela leur saute littéralement aux yeux : « les jours sont mauvais », car la Parole de Dieu est méprisée ; l’incrédulité, l’injustice prolifèrent – Jésus l’a d’ailleurs annoncé pour les derniers temps du monde.

Dans la chrétienté, un article de foi après l’autre est abandonné et remplacé par des pensées et des considérations personnelles.

« Les jours sont mauvais », c’est pourquoi : « Rachetez le temps aussi lorsque les jours sont mauvais ! » – « exploitez le temps comme un commerçant intelligent ! »

Prenez conscience que les jours dans lesquels vous vivez sont dangereux !

Employez, autant que possible, ce temps pour le bien et le salut de votre propre âme et de celle de vos prochains !

Paul écrit à Timothée : « Prêche la parole, insiste en temps et hors de temps, reprends, censure, exhorte en toute patience, et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne souffriront point la saine doctrine, mais où, désireux d’entendre des choses agréables, ils s’amasseront des docteurs selon leurs convoitises. Et fermeront l’oreille à la vérité, et se tourneront vers des fables.  » (2 Tim. 4, 2. 3).

Plus les temps deviennent mauvais, plus nous voulons nous attacher à Christ et à sa Parole – car nous vivons dans les ténèbres de ce monde.

Chaque jour nous avons besoin de cette lumière qui d’une part nous permet de porter le bon jugement sur des demi-vérités, des mensonges et des erreurs et qui d’autre part nous permet d’avancer sur le bon chemin qui mène au but céleste.

Nous lisons dans le psaume : « Tes ordonnances me rendent intelligent, c’est pourquoi je hais toute voie de mensonge. Ta parole est une lampe à mon pied, et une lumière sur mon sentier. La révélation de tes paroles éclaire ; elle donne de l’intelligence aux simples. » (Ps. 119, 104. 105. 130).

Dans tous les troubles fomentés par Satan, l’enfant de Dieu dit : « Heureux … ceux qui marchent selon la loi de l’Éternel ! Je me réjouis en suivant tes préceptes, comme si je possédais tous les trésors. Tes préceptes font mes délices, ce sont mes conseillers. » (Ps. 119, 1. 14. 24).

Au combien heureux rend le Seigneur et Sauveur les personnes qui, dans la foi en Lui, mènent par exemple leur mariage et leur famille selon sa volonté !

Ce que l’homme appelle «la liberté» quand il s’oppose à l’ordre établi par Dieu, l’enchaîne encore plus fermement dans les liens du mal, ne fait que le séparer de son Créateur et le mener encore plus rapidement à la destruction temporelle et à la détresse éternelle.

« Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. » (Col. 3, 1).

Par la foi tu appartiens à l’Éternel qui t’a sauvé, racheté, délivré de tout péché, de la mort et de la puissance du diable ! – ce n’est pas avec de l’or ou de l’argent, car aucune richesse, si importante soit elle, n’aurait suffi et la somme de toutes les bonnes œuvres de ce monde n’auraient pu te réconcilier, toi perdu et condamné, avec Dieu.

« Veillez donc avec soin à la façon dont vous conduisez votre vie : que ce ne soit pas comme des insensés, mais comme des sages. »

Menez votre vie non comme des insensés, mais comme les sages.

Comprenez ce qu’est la volonté du Seigneur !

2. Soyez remplis de l’Esprit Saint !

Là la Parole de Dieu compare la personne à un contenant : « Ne vous enivrez point de vin, qui mène au dérèglement ; mais soyez remplis de l’Esprit… ».

L’Esprit Saint agit en toi par la Parole de Dieu et dans la Sainte Cène à travers les éléments avec lesquels Dieu nous offre ses trésors de grâce.

« Soyez remplis de l’Esprit » cela signifie : prenez ces moyens de grâce aussi souvent que vous pouvez les recevoir !

Ne manquez pas la proclamation de la Parole de Dieu dans votre paroisse et « que la parole de Christ habite abondamment en vous, en toute sagesse. Instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres, par des psaumes, et des hymnes et des cantiques spirituels, chantant dans vos cœurs au Seigneur, avec reconnaissance. » (Col. 3, 12).

Que vos cœurs soient à nouveau amenés à la vraie paix en Christ, à la paix et à la joie dans le Saint – Esprit !

Puisez dans le riche trésor des psaumes, immergez-vous dans l’abondance des cantiques spirituels qui vous ont été légués par vos anciens, revenez à la tranquillité après le tumulte et l’agitation de la vie quotidienne et méditez ce que Dieu a fait en vous ! – soyez heureux dans l’Évangile !

Que votre cœur s’épanouisse et que votre bouche s’ouvre pour honorer votre Créateur, Dieu le Père, pour glorifier votre Rédempteur, Dieu le Fils et louer celui qui vous sanctifie, Dieu le Saint-Esprit.

« Rendez grâces toujours pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Dieu. »

L’arrogance et la fierté sont sources de désaccords et de divisions, de conflits et de discordes.

Si, jusqu’à présent, Satan n’a pas réussi à nous éloigner ou détourner notre paroisse de notre Seigneur Jésus Christ et de sa Sainte Parole, il essayera toujours – aussi en exploitant l’orgueil, l’ambition et les querelles.

C’est pourquoi nous voulons en toute humilité prendre à cœur les avertissements de Dieu par l’apôtre et en tant que brebis de notre bon Berger écouter sa fidèle voix.

Et parce que pour cela nous ne trouvons pas en nous-même la force nécessaire et que nous sommes incapables de subsister devant les ruses de Satan qui nous mènent à la perdition, nous voulons crier à Dieu :

Je me débats dans les combats et les conflits, aide les faibles, ô Seigneur Jésus-Christ  ! Je me cramponne à ta grâce seule, tu es en mesure de me rendre plus fort. Si je suis en proie à la tentation, Seigneur, empêche-moi de tomber. Tu la mesureras pour qu’elle ne me mette pas en danger, je sais que tu ne m’abandonneras pas. Amen.

Pasteur Martin Blechschmidt, Runkel-Steeden, Allemagne/ Traduction : Louis Cron, Obernai, France